(Vidéo) Un « hackaton » pour réinventer le centre-ville de Châlons

De Isabelle Griffon, pour France 3
centre-ville-de-chalonsLa Ville de Châlons-en-Champagne propose aux étudiants de participer à un concours de « hacking urbain » les vendredi 26 et samedi 27 février. Le principe : s’approprier les lieux et équipements les plus emblématiques du centre-ville, les détourner pour révéler leur potentiel.
La Ville de Châlons-en-Champagne propose aux étudiants de participer à un concours de « hacking urbain » les vendredi 26 et samedi 27 février. Le principe : s’approprier les lieux et équipements les plus emblématiques du centre-ville, les détourner pour révéler leur potentiel. Suite de l’article

(Vidéo) Interview de Kévin Guerel, organisateur de l’hackathon

(Vidéo) Underground – Valorisation des espaces sous dalles de La Défense

La défense
Sous la dalle de La Défense sommeillent 45 000 m² de volumes inutilisés. Fruits de la structure sur dalle du quartier d’affaires et de son développement urbain, ces espaces sont aujourd’hui inexploités et s’inscrivent dans l’ambitieux projet de Defacto de valorisation du quartier d’affaires.

Les transports en commun, un défi au cerveau humain ?

Sputnik
Métro SéoulNotre cerveau rencontre d’énormes difficultés lorsqu’il doit préparer un itinéraire à l’aide d’un plan des transports publics.
Les réseaux de transports en commun des grandes villes constituent un défi à la perception et à l’intelligence humaines, affirment les scientifiques de l’université d’Oxford et auteurs d’un article publié dans la revue Science Advances.
L’impression de perte des repères spatiaux qu’on éprouve dans les mégapoles n’est pas une simple conséquence de notre faible capacité à s’orienter dans l’espace, estiment les scientifiques. Suite de l’article

Pourquoi les pauvres ne devraient pas tant craindre la ruée des bobos

BFM Business
Le Marais ParisLes riches font-ils fuir les pauvres? C’est ce que les sociologues avaient tendance à penser lorsqu’une population aisée s’appropriait un quartier populaire. Ils ont même créé un terme: gentrification. Un phénomène d’embourgeoisement urbain bien connu des habitants des grandes villes. A Paris par exemple, le Marais est souvent cité en exemple. Dans ce quartier du centre de la capitale qui était insalubre dans les années 60, une population aisée s’est implantée à partir des années 80. Et la réhabilitation qui a suivi a fait grimper les prix de l’habitat, faisant fuir les classes populaires. La gentrification serait donc un phénomène néfaste pour les classes populaires. Pas si sûr. Suite de l’article

Réinventons Calais !

Antoine Hennion et Sébastien Thiéry, pour le Monde

vue-generale-de-la-jungle-de-calais-le-12-fevrier-2016_5515005
© AFP / P. Huguen

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,
Vous entendrez, je le sais, toute la gravité de la lettre que je vous adresse aujourd’hui. Élue de la République, je ne pouvais rester sourde un jour de plus à sa nécessité, retenir les mots difficiles que ladite « crise des migrants » me commandait de vous écrire enfin. La préfète du Pas-de-Calais nous l’annonce : des machines s’apprêtent à détruire la « jungle » de Calais. Je vous l’annonce : il s’agit là, pour nous tous, d’une erreur colossale.
Avouons qu’avant d’envisager de « nettoyer » la jungle, nous l’avons créée avec la ferme ambition de « nettoyer » la ville. Nous voulions détacher les migrants de Calais, couper le lien visible, charnel tout autant, parfois conflictuel mais bien réel, existant entre « eux » et « nous ». Nous commettions une première immense erreur : nombre d’entre vous voient le temps des squats en centre-ville comme un moment beaucoup plus paisible qu’aujourd’hui. Suite de l’article

Des défis pour changer les habitudes de déplacement des salariés

De Florence Guernalec, pour Mobilicités

La Défense
© REA

Trois start-up – ekodev, Cyclez et Hop-Cube –proposent aux entreprises et aux collectivités de lancer des challenges à leurs salariés afin de les inciter à utiliser les modes de déplacement durables dans leurs trajets domicile-travail. Une initiative qui anticipe la mise en place au 1er janvier 2018 des plans de mobilité dans les entreprises. Suite de l’article

Questionnaire sur la simplification des normes

Groupe de travail sur la simplification du droit de l’urbanisme, Sénat
À l’occasion du Congrès des maires 2014, la délégation du Sénat aux collectivités territoriales et à la décentralisation, présidée par Jean-Marie Bockel, a diffusé un questionnaire sur les domaines de simplification jugés prioritaires par les élus locaux. Près de 4 200 réponses ont été reçues qui démontrent que les préoccupations essentielles des élus portent d’abord sur un bloc de dispositions qui ralentissent, renchérissent, voire bloquent leurs projets de construction ou d’aménagement.
La délégation en a tiré les conséquences en obtenant l’adoption par le Sénat, le 13 janvier dernier, d’une résolution portant sur la maîtrise des normes réglementaires relatives à l’urbanisme et à la construction.
Les normes règlementaires ayant fait l’objet de cette résolution, la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales souhaite à présent s’attaquer au champ de la simplification législative. Il s’agit d’identifier quelques axes forts de simplification, susceptibles de donner lieu à l’élaboration d’une proposition de loi qui sera présentée au Sénat d’ici l’été 2016.

Accéder à la consultation

La pioche du démolisseur. Les logiques et les masques de la rénovation urbaine (XIXe–XXe siècles)

De Alain Faure, pour Métropoliques

Haussman démolitions Opéra
© Roger-Viollet

Alain Faure, spécialiste de l’histoire sociale des villes, met en perspective la rénovation urbaine en s’interrogeant sur ses préoccupations sécuritaires, ses obsessions hygiénistes, ses logiques juridiques et ses intentions spéculatives. Son analyse éclaire l’histoire des politiques de peuplement pensées pour une « clientèle riche et solvable : la seule, d’ailleurs, qui ait jamais importé aux yeux du capitalisme immobilier ». Elle rappelle que la rénovation urbaine est aussi une histoire de rapports de force entre la propriété immobilière et la puissance publique, entre les propriétaires et les locataires. Suite de l’article

Nantes : une expérimentation pour apaiser la rue de Strasbourg

Ville de Nantes
Rue de Strasbourg, NantesD’ici l’été 2016, la Ville de Nantes va tester de nouveaux aménagements afin d’améliorer la sécurité des vélos et des piétons, sans dégrader la circulation sur cet axe majeur du centre-ville. Des travaux auront lieu du 29 février à fin avril.
La rue de Strasbourg cristallise l’attention depuis plusieurs années. Cet axe de circulation important, surtout depuis la limitation du trafic sur le cours des 50 Otages, est aujourd’hui saturé. Plus de 20 000 véhicules l’empruntent chaque jour avec des difficultés multiples : vitesse excessive en heures creuses, deux roues motorisés circulant sur le gué central, stationnement sauvage sur les aires de livraison mais surtout risque d’accident pour les piétons et les vélos… Suite de l’article

(Vidéo) L’interterritorialité en trois mots

Prosurrbaine
L’interterritorialité a le vent en poupe. Après plusieurs années de réflexion, portée par Martin Vanier, elle est passée du concept à l’expérimentation suite au comité interministériel aux ruralités et à la mise en œuvre du dispositif des contrats de réciprocité.
On oublie pourtant trop souvent que l’interterritorialité avant de désigner des modes de gouvernement et de gouvernance des territoires est un descripteur de leurs situations et fonctionnements. Suite de l’article