Les réseaux mobiles, un outil d’aménagement du territoire

Le Figaro

téléphone-620x331L’objectif de la chasse aux zones blanches est d’apporter le mobile à 99,6 % de la population, c’est-à-dire de répondre aux besoins des utilisateurs là où ils se trouvent : chez eux, en vacances, au travail ou lors de leurs déplacements.

L’accord conclu entre les opérateurs télécoms et le gouvernement est historique. Il reconnaît la couverture mobile comme un outil incontournable de l’aménagement du territoire. La chasse aux zones blanches, ces endroits où aucun portable ne passe, est ouverte. L’accord porte aussi la promesse de concurrence: les services des quatre opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) seront accessibles partout. Les consommateurs, y compris ceux des zones rurales aujourd’hui délaissées, pourront choisir celui qui leur convient.
L’exécutif répond ainsi aux plaintes d’élus locaux, lassés de voir des entreprises ou des familles renoncer à venir s’installer dans leurs communes faute de connexion. Suite de l’article (Réservé aux abonnés)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s