Transports urbains et ferroviaires : la Fnaut prône une relance des grands projets

De Morgan Boëdec, pour Localtis

TGV.jpgA la mise en « pause » décrétée par le gouvernement en amont des Assises de la mobilité, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) préférerait une relance des investissements ferroviaires et un rattrapage du retard dans l’exécution de grands projets vertueux “actuellement reportés ou abandonnés au profit des transports du quotidien”. Un point de vue partagé le 12 janvier par cette association qui, au même titre qu’un grand nombre d’élus et d’autorités organisatrices, appelle de ses voeux le lancement d’un quatrième appel à projets de transports collectifs en site propre (TCSP).

La liaison Lyon-Turin mais pas le canal Seine-Nord. Une LGV sur la transversale sud mais plus de nouvelles gares TGV implantées n’importe où loin des centres urbains. Un contournement ferroviaire pour l’agglomération lyonnaise (CFAL) mais pas d’autoroute (A45) pour relier cette ville à Saint-Étienne (Loire). Ni de rocade à Rouen (Seine-Maritime) et ni d’élargissement autoroutier en Lorraine (A31 bis)…  » Il y a de bons et de mauvais projets. Les mauvais, il faut les enterrer, sans craindre le traumatisme. La page sera vite tournée, même pour le canal Seine-Nord : sitôt stoppé, ce projet pharaonique mais inutile sera vite oublié », a asséné le 12 janvier Jean Sivardière, vice-président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), lors d’un point presse sur la nécessité de relancer de grands projets utiles et à même de répondre « aux besoins actuels et futurs des voyageurs et des territoires ». Suite de l’article

Publicités

Ultime face-à-face entre Notre-Dame-des-Landes et Nantes-Atlantique

Interview de Jean-Paul Naud et Jean-Claude Lemasson, par Rémi Barroux, pour Le Monde

Résultat de recherche d'images pour Les maires de deux communes, l’une en faveur du transfert de l’aéroport nantais à Notre-Dame-des-Landes, l’autre pour le réaménagement du site actuel, livrent leurs arguments.

Alors que le dossier de Notre-Dame-des-Landes doit être arbitré dans les jours prochains par le gouvernement, les maires des deux communes les plus concernées livrent au Monde leurs derniers arguments en faveur ou en défaveur d’un nouvel aéroport dans le bocage nantais. Jean-Claude Lemasson, 58 ans, élu en 2008, est maire (sans étiquette) de Saint-Aignan-Grandlieu (3 857 habitants au recensement de 2016), qui jouxte l’actuelle plateforme aéroportuaire nantaise. Jean-Paul Naud, 59 ans, est élu (sans étiquette) lui aussi depuis 2008, à la tête de la commune de Notre-Dame-des-Landes (2 138 habitants). Lire l’interview

En savoir plus : Projet d’aéroport : Ce que Philippe Grosvalet va dire au Premier ministre – Presse Océan

Une Basket Adidas devient un titre de transport à Berlin

Par Aurélie Amcn, pour Vibrations

Résultat de recherche d'images pour C’est un peu comme si la RATP collaborait avec adidas sur un modèle de sneaker. Et bien les Allemands l’ont fait. Ou du moins, les Berlinois de la société de transports en commun Berliner Verkehrsbetriebe (BVG) viennent de signer un partenariat avec la marque au trefoil. De cette collaboration 100% allemande est née l’Adidas EQT-Support 93/Berlin. Une chaussure de sport aussi stylée qu’originale car elle permet de voyager gratuitement dans les transports de la ville allemande jusqu’au 31 décembre 2018 et ce, sans frais supplémentaires. Suite de l’article

 

Île de France : le gouvernement assure que la ligne 17 sera maintenue dans son intégralité (Vidéo)

De Hendrick Delaire, pour le Parisien

Ligne 17.jpgLa ligne 17 du Grand Paris express sera maintenue dans son intégralité et donc jusqu’au Mesnil-Amelot. C’est le message paru ce mardi dans le Journal officiel. Le ministère de la Cohésion des territoires y adresse une réponse à Rodrigue Kokouendo, qui avait interpellé par question écrite le gouvernement le 24 octobre dernier. Le député LREM de la 7e circonscription de Seine-et-Marne souhaitait savoir quelles mesures le gouvernement envisageait de prendre pour désenclaver les régions périphériques d’Île-de-France et favoriser l’égalité des territoires. Suite de l’article

Les transports en commun, un défi au cerveau humain ?

Sputnik
Métro SéoulNotre cerveau rencontre d’énormes difficultés lorsqu’il doit préparer un itinéraire à l’aide d’un plan des transports publics.
Les réseaux de transports en commun des grandes villes constituent un défi à la perception et à l’intelligence humaines, affirment les scientifiques de l’université d’Oxford et auteurs d’un article publié dans la revue Science Advances.
L’impression de perte des repères spatiaux qu’on éprouve dans les mégapoles n’est pas une simple conséquence de notre faible capacité à s’orienter dans l’espace, estiment les scientifiques. Suite de l’article

Intercités : 1,5 milliard d’euros pour renouveler les trains des principales lignes

Intercités SNCFFrance Info
Le gouvernement va lancer un appel d’offres pour renouveler le matériel roulant à hauteur d’1,5 milliard d’euros et souhaite se désengager des lignes de nuit.
Le secrétaire d’Etat en charge des transports, Alain Vidalies, présente ce vendredi les orientations du gouvernement concernant l’avenir des trains Intercités. Il a annoncé que 1,5 milliard d’euros seront consacrés à renouveler les trains qui circulent sur les quatre lignes les plus importantes du réseau d’ici à 2025. Des lignes jugées « structurantes ». 30 rames supplémentaires seront commandées à Alstom. Suite de l’article

En savoir plus : Les trains de nuit sacrifiés pour sauver les Intercités, Centre presse

Le projet CDG Express mis sur les rails

Le point
Roissy Charles de GaulleLe coup d’envoi à la réalisation du projet CDG Expres a été donné par le gouvernement, marquant les prémices de la construction d’une liaison ferroviaire rapide entre Paris et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle censée voir le jour à l’horizon 2023. La décision a été donnée via une ordonnance publiée vendredi au Journal officiel (JO).
L’ordonnance prévoit de « confier la mission de conception, financement, réalisation et exploitation de l’infrastructure à une société, filiale de l’établissement public SNCF Réseau et de la société anonyme Aéroports de Paris ». Une « partie minoritaire du capital social de cette société de projet » pourra être ouverte à des tiers, selon ce texte qui définit les modalités de réalisation de ce chantier estimé à 1,6 milliard d’euros. La construction de cette liaison ferroviaire « ne donne lieu à aucune subvention de l’État », souligne un rapport accompagnant l’ordonnance. Suite de l’article

Des défis pour changer les habitudes de déplacement des salariés

De Florence Guernalec, pour Mobilicités

La Défense
© REA

Trois start-up – ekodev, Cyclez et Hop-Cube –proposent aux entreprises et aux collectivités de lancer des challenges à leurs salariés afin de les inciter à utiliser les modes de déplacement durables dans leurs trajets domicile-travail. Une initiative qui anticipe la mise en place au 1er janvier 2018 des plans de mobilité dans les entreprises. Suite de l’article

Autoroutes en France: un service cher mais au top niveau

De Daniel Vigneron, pour Myeurop

des-automobilistes-circulent-sur-l-autoroute-a7-le-2-aout-2014-pres-de-vienne-dans-le-sud-est-de-la-france_5372355
© AFP / Philippe Desmazes

Les péages autoroutiers continuent d’augmenter alors qu’ils sont déjà plus chers en France qu’ailleurs. Mais le réseau hexagonal est le mieux entretenu, le mieux équipé et l’un des plus sûrs d’Europe.(…)
Mais qu’en est-il vraiment de ce système que les Français ont parfois du mal à comprendre ? Depuis des décennies, l’Etat français délègue le financement, la construction, la gestion et l’entretien des autoroutes à des concessionnaires qui ont longtemps été des sociétés d’économies mixtes à capitaux publics. Suite de l’article

En savoir plus : (Podcast) : Chronique sur RFI – Les autoroutes

Nantes : une expérimentation pour apaiser la rue de Strasbourg

Ville de Nantes
Rue de Strasbourg, NantesD’ici l’été 2016, la Ville de Nantes va tester de nouveaux aménagements afin d’améliorer la sécurité des vélos et des piétons, sans dégrader la circulation sur cet axe majeur du centre-ville. Des travaux auront lieu du 29 février à fin avril.
La rue de Strasbourg cristallise l’attention depuis plusieurs années. Cet axe de circulation important, surtout depuis la limitation du trafic sur le cours des 50 Otages, est aujourd’hui saturé. Plus de 20 000 véhicules l’empruntent chaque jour avec des difficultés multiples : vitesse excessive en heures creuses, deux roues motorisés circulant sur le gué central, stationnement sauvage sur les aires de livraison mais surtout risque d’accident pour les piétons et les vélos… Suite de l’article