Les fascinantes photographies des grands ensemble, entre néo-classicisme et rétro-futurisme

Lumières de la ville
Bofil Noisy le grandLauréat du prix « Paysage » de la Bourse du Talent 2015, Laurent Kronental, né à Courbevoie en 1987, a exposé jusqu’au 7 février à la Bibliothèque nationale de France, une série de photographies intitulée « Souvenirs d’un Futur » sur le thème des grands ensembles de la région parisienne.
Fasciné par l’architecture et l’interaction entre le paysage urbain et ses habitants, le jeune photographe y fait le constat du vieillissement et du changement de regard porté à certains grands ensembles qu’il qualifie de « poétiques et de brutaux ». A travers les portraits de leurs habitants, ayant vieilli en même temps que ces édifices, l’auteur révèle la manière dont l’homme porte la mémoire de ces espaces. « Il y a un parallèle à faire entre le vieillissement de ces quartiers et les personnes âgées qui les habitent : les seniors sont eux aussi toujours là, debout », confie-t-il au journal Le Monde. Voir le reportage photographique

Publicités

Des politiques culturelles et urbaines au service du mouvement de la cité

De Jean-Pierre Charbonneau, pour Médiapart
Une politique culturelle est un choix, une prise de position. Elle n’est pas seulement l’application d’une méthode ou la dépense plus ou moins raisonnée de budgets. A l’image des stratégies urbaines, je suis convaincu qu’elle doit déjà mobiliser les forces vives. Quelques illustrations. Suite de l’article

Solar Wind : une oeuvre d’art nocturne s’installe au bord du périph

De Marie-Anne Kleiber, pour Le Journal du Dimanche

© Romain Darnaud

Rose flamboyant de fin du jour se noyant peu à peu dans un bleu lagon, puis vert pomme frissonnant qui disparaît sous un jaune vibrant : les couleurs se succèdent par vagues emmêlées, parfois encore saccadées lors de la phase des tests. Il y a quelques jours, c’étaient les derniers réglages de Solar Wind, une œuvre lumineuse créée par Laurent Grasso sur deux silos à ciment dressés le long du périphérique, dans le 13e arrondissement, entre la porte d’Ivry et la porte de Bercy. Suite de l’article