Les fascinantes photographies des grands ensemble, entre néo-classicisme et rétro-futurisme

Lumières de la ville
Bofil Noisy le grandLauréat du prix « Paysage » de la Bourse du Talent 2015, Laurent Kronental, né à Courbevoie en 1987, a exposé jusqu’au 7 février à la Bibliothèque nationale de France, une série de photographies intitulée « Souvenirs d’un Futur » sur le thème des grands ensembles de la région parisienne.
Fasciné par l’architecture et l’interaction entre le paysage urbain et ses habitants, le jeune photographe y fait le constat du vieillissement et du changement de regard porté à certains grands ensembles qu’il qualifie de « poétiques et de brutaux ». A travers les portraits de leurs habitants, ayant vieilli en même temps que ces édifices, l’auteur révèle la manière dont l’homme porte la mémoire de ces espaces. « Il y a un parallèle à faire entre le vieillissement de ces quartiers et les personnes âgées qui les habitent : les seniors sont eux aussi toujours là, debout », confie-t-il au journal Le Monde. Voir le reportage photographique

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s