Pourquoi les pauvres ne devraient pas tant craindre la ruée des bobos

BFM Business
Le Marais ParisLes riches font-ils fuir les pauvres? C’est ce que les sociologues avaient tendance à penser lorsqu’une population aisée s’appropriait un quartier populaire. Ils ont même créé un terme: gentrification. Un phénomène d’embourgeoisement urbain bien connu des habitants des grandes villes. A Paris par exemple, le Marais est souvent cité en exemple. Dans ce quartier du centre de la capitale qui était insalubre dans les années 60, une population aisée s’est implantée à partir des années 80. Et la réhabilitation qui a suivi a fait grimper les prix de l’habitat, faisant fuir les classes populaires. La gentrification serait donc un phénomène néfaste pour les classes populaires. Pas si sûr. Suite de l’article