Face aux risques des conflits d’aménagement, des collectivités tentent de renouer le dialogue

De Brigitte Menguy, pour la gazette des communes
Peur de devoir gérer une « Zone à défendre » sur leur territoire ou réelle motivation politique… De plus en plus de collectivités ont compris, soit par l’intermédiaire des élus soit des cadres territoriaux, que l’aménagement du territoire ne peut plus se faire sans un dialogue honnête avec les citoyens.
En effet, si l’une des principales causes de l’apparition des ZAD est l’absence et/ou la défaillance de la concertation lors de la mise en œuvre de projets, plusieurs collectivités ont répondu présent pour tenter une nouvelle manière d’aménager leur territoire. Suite de l’article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s